Quand le BDSM est-il abusif sur le plan émotionnel ?

Cuffed hands of tattooed criminal suspect and plastic ziplock packet of evidence for investigation

” Il leur a donné l’intention de crier, Aïe ! Mais à ce moment-là, vous feriez mieux de faire attention. Il lui donnait des coups de pied oh et aussi il la battait, ainsi qu’il la fouettait. S&M” Ce sont les paroles de la chanson S&M de Thin Lizzy. Mais qu’est-ce que vous savez de S&M ? Pouvez-vous faire la différence entre la fin du jeu fonctionnel et le début de l’abus ?

BDSM est un terme collectif utilisé pour les nombreuses subdivisions de la culture sado-masochiste. B&D signifie bondage et discipline, D&S signifie suprématie et soumission, et S&M représente le sadisme et le masochisme. Ces termes sont généralement liés à des actes sexuels, mais ils ne se limitent pas à des jeux sexuels pervers.

Le BDSM est considéré comme un jeu de rôles dans la mesure où les couples choisissent le rôle qu’ils veulent jouer. Cependant, outre le fait de choisir et de jouer les rôles, le BDSM implique un canal ouvert d’interaction entre les deux événements. Cela implique d’avoir la capacité d’exprimer librement qui vous souhaitez rester dans le jeu de rôle, et d’informer votre compagnon de vos restrictions en ce qui concerne la résistance à l’inconfort (pour le devoir de victime) et le niveau de ce que vous êtes désireux de faire. Le BDSM nécessite également de la dépendance et de la compréhension. Le BDSM exige l’utilisation d’appareils et de dispositifs qui peuvent causer de la douleur au partenaire. Il faut avoir la capacité de croire que son partenaire saura certainement comment réguler la façon dont la douleur est infligée, ainsi que de comprendre quand arrêter. Dans le même souci, le partenaire dominant doit comprendre l’autre moitié suffisamment pour savoir jusqu’où il a l’intention d’aller. Le BDSM ne consiste pas seulement à garder le contrôle, il s’agira toujours de donner et de recevoir.

Quand le BDSM est-il émotionnellement abusif ?

Cependant, nous ne pouvons pas ignorer le fait que pour certaines personnes, participer à un jeu de rôle BDSM revient à apprécier la sensation d’avoir le pouvoir d’infliger de la douleur à leur partenaire. Cela commence par le départ de la main et devient également un voyage de pouvoir pour le partenaire principal. Vous trouverez ci-dessous quelques rappels sur la manière de différencier le BDSM d’un abus psychologique.
Le BDSM est basé sur une connexion sans risque, rationnelle et également consensuelle, alors que l’abus n’est pas et ne sera jamais négocié.
Le BDSM est pratiqué dans un cadre contrôlé, alors que le mauvais usage est toujours hors de contrôle.
Le BDSM utilise des mots sans risque pour mettre fin au jeu de rôle s’il échappe au contrôle, alors que l’abus n’y met pas fin.
Le partenaire dominant dans un jeu de rôle BDSM se soucie du bien-être de son compagnon soumis alors que l’abuseur ne pense qu’à lui.
Dans le BDSM, la relation est épanouissante pour les deux célébrations. Les relations abusives sont inutiles.
Le BDSM a pour but de développer la confiance et la compréhension, l’abus détruit la confiance et engendre l’incompréhension.
Le BDSM vise à développer la confiance en soi, alors que l’abus déclenche chez la personne qui en souffre un complexe d’infériorité.
Dans le BDSM, le partenaire passif offre volontairement le premier rôle, alors que les abuseurs ne se soucient pas de demander le consentement.

Connaître les signes d’un individu violent peut vous aider à éviter de tomber dans la violence psychologique dans vos futurs partenariats. Dès que votre compagnon sort des limites du contenu de la scène de votre jeu fonctionnel et commence à vous imposer des actes sexuels qui dépassent vos limites physiques, arrêtez le jeu fonctionnel et partez. Si votre compagnon vous met dans l’embarras ou vous insulte fréquemment, ou s’il vous isole des personnes que vous aimez, c’est peut-être un signe clair qu’il est plus intéressé par le trip de pouvoir que par le fait de vous faire plaisir en réalisant vos rêves. Vous méritez d’être traité avec respect, vous pouvez dire non et aussi partir.

  • Information
0 likes
0 vues
  • Top likes
  • Top vues