JOURNAL D’UN HOMME FOU ET TRISTE

3.58/5

Catégorie :

Chapitre : 3

Amy a ajouté : “Je veux que tu télécharges toutes mes chaussures ce soir, aussi. Au final, je veux que tout mon placard soit réorganisé. En commençant par les chaussures.”

“Oui, copine, merci, copine.” Deux heures de plus de travail supplémentaire. Elle a grogné.”

Et fais aussi attention à ce que tu fais ; j’ai vu une éraflure sur le talon de mes chaussures bleues il y a quelques jours. C’est quoi ce bordel ?”

“Je suis vraiment désolé, Maîtresse, je m’assurerai que toutes vos chaussures soient rayonnantes, je vous le garantis.”

Amy m’a ignoré et a continué à regarder la télé, sa chatte toujours sur l’écran complet. Elle avait l’air si blasée, si audacieuse, si mystiquement et fémininement vaniteuse. C’était difficile de se concentrer pour garder le brillant sur les ongles de ses orteils, mais j’ai réussi comme un champion. Je n’ai pas beaucoup d’excuses pour me sentir bien dans ma peau ces jours-ci, alors je prends pathétiquement plaisir à accomplir des tâches subalternes qui ne leur viendront probablement jamais à l’esprit.

“tes orteils sont faits, petite amie”, elle a regardé ses pieds et a hoché la tête.

“Va souligner ma robe sur le lit, ainsi que les points de Conner.”

“Oui, Maîtresse, merci.”

Avant de quitter l’espace, j’ai vérifié leurs verres et j’ai vu que les deux étaient à moitié pleins. Je me suis précipitée à la cuisine et j’ai préparé des recharges. Ils n’ont même pas levé les yeux de la télévision pendant que je leur servais leurs boissons. Ils sont tellement ruinés que ce n’est pas amusant. Ils s’attendent simplement à ce que leurs verres soient pleins quand ils vont prendre une boisson, et s’ils ne le sont pas, ils s’énervent contre moi, et je me fais engueuler ou gifler.Après m’être occupée de mes maîtres, je me suis précipitée dans leur chambre et j’ai dessiné leurs vêtements. Ils avaient l’air merveilleux lorsqu’ils ont franchi la porte sans même un grognement de ma part. J’ai soupiré et j’ai commencé mes corvées, attendant avec impatience qu’elle rentre à la maison.

j’ai complètement raté le Nouvel An. Quel connard je fais. Il est 12h21. Bienvenue en 2018. Il dessine, comme en 2017. J’essaie de passer outre. Ce journal va-t-il m’aider ?

Je crois que oui. Pendant que j’écrivais, je n’étais pas recroquevillée sur mon coussin en train de pleurer à chaudes larmes et de réfléchir à l’autodestruction. C’est une amélioration par rapport à l’année dernière. Je n’ai aucune idée de quand ils rentreront de la fête. Je vais m’autoriser maintenant et monter à l’étage.

Il est possible que je puisse encore sentir son parfum…

Histoires similaires

Les genoux de virginie

Les genoux de Virginie 11 C’était décidé, la semaine prochaine, avant que le trimestre ne soit terminé, Virginie irait voir Madame de Boisdorée pour  lui

Les genoux de virginie

Un vendredi soir, Claire devais dormir chez Madeleine comme cela arrivait de temps en temps. Après le dîner, elles devaient se laver. Madeleine et Claire

Les genoux de virginie

Les genoux de Virginie 9 Virginie ouvrit doucement la porte et alluma la lumière. Le spectacle ravit d’aise les trois fesseuses. –      

  • Chapitres
  • Top likes
  • Top vues